Vous êtes ici

Artisanat - Commerce - Professions libérales

Les violences et les dégradations doivent cesser

20 mai 2016
Réunis le 19 mai, les membres du Conseil national ont rappelé que l’UPA est une organisation respectueuse des valeurs de la République qui ne conteste en aucun cas le droit de manifester ni d’exprimer une opposition ou un mécontentement.

En revanche, ils ont condamné fermement les violences et les dégradations qui émaillent de plus en plus régulièrement les manifestations. 

Les entreprises qui se trouvent à proximité des cortèges, notamment les artisans, commerçants et restaurateurs, subissent des préjudices matériels et parfois moraux importants. De surcroît, les dégradations et le climat de tension qui résultent de ces exactions, se traduisent par des baisses de fréquentation qui nuisent à l’activité économique.

Dans ce contexte, le gouvernement doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour stopper les violences et les dégradations.

Le Président de l’UPA, Jean-Pierre Crouzet a ajouté : « Il est du devoir du gouvernement de faire respecter l’ordre républicain dans les meilleurs délais et de rétablir les conditions du retour de la confiance dans ce pays ».

Lire egalement